Le Style de La Guérisseuse

40

Qui est la Guérisseuse?

 

La Guérisseuse est le 6e archétype féminin de l'École des 13 Lunes. Elle se tient dans le signe consciencieux et serviable de la Vierge et dans la 6e Maison zodiacale.

La Guérisseuse est un pont entre les mondes : le subtil et le terrestre, le pragmatisme et le mysticisme, la nature et la science, la rationalité et l'intuition. Elle canalise l'énergie de la guérison. Forte d'une empathie manifeste, discrète et silencieuse, elle tient un espace de sécurité et de compassion permettant aux maux/mots de remonter à la surface et à l'énergie vitale de se remettre en circulation.

26

Elle entre dans nos vies en soutient, pour aider à transmuter les blessures en enseignements, les échecs en expériences, décoder les peines et restaurer l'harmonie, la santé, la vitalité.

Héritière des médecines traditionnelles et des sagesses ancestrales, elle transmet à son tour, de cœur à cœur, les secrets de ses connaissances et de ses dons.

41

Une page blanche bien remplie

 

La plus ancienne chemise retrouvée date de 3000 avant J.C. et provient d’Égypte ! Mais la chemise telle que nous la connaissons aujourd’hui trouve ses origines au Moyen-Âge et gagne en coquetterie durant la Renaissance.

A cette époque la chemise est un sous-vêtement qui se porte autant par les femmes que par les hommes.

Au fil du temps elle devient un vêtement masculin qui indique le statut social de celui qui la porte, à l'instar des boutons de manchette.

27

La chemise blanche incarne l'essence du style de son créateur : "Qu'on peigne un paysage, une nature morte, on fait toujours son propre portrait." révélait Cocteau.

Agnès b. ouvra la voie en 1975, en donnant plus de souplesse à cet uniforme de travail avant de l'inscrire dans une démarche plus artistique et Anne Fontaine fit de la chemise blanche l'ADN de sa marque. Ce n'est plus l'inoffensif basique du vestiaire qu'on a voulu croire.

42

La Blouse Blanche

 

De tout temps, l'uniforme permit d'identifier le rôle de celui qui le portait. Le vêtement raconte alors un contexte, une symbolique, mais aussi un usage et des pratiques.

Dans les anciennes civilisations, les femmes étaient naturellement des guérisseuses et prenaient soin de la communauté puisque intimement connectées à la nature.

28

Au moyen-âge, le rapport à Dieu et à la religion était à peu près le seul recours pour expliquer la plupart des maladies et le premier soin devait être d’ordre spirituel. Ainsi, il était tout naturel que l’on confie cette tâche aux sœurs de l’Église qui avaient alors pour mission le soin des âmes et non des corps.

Invisibilisé par le patriarcat dans le milieu médical, sous-payées, exploitées, dévalorisées, et décrédibilisés dans la société, les dons de La Guérisseuse demeurent pourtant en chacune de nous des ressources précieuses et innées.

43

L'insaisissable

 

Entre blouse de médecine et icône de mode empruntée au vestiaire masculin, La Guérisseuse enfile sa chemise blanche comme la cape d'une héroïne invisible. Elle brouille les pistes, entretient le mystère, ne se définit pas totalement. Tel un écran invitant aux projections et aux illusions, elle est insaisissable, inclassable, incassable. Objet de positionnement personnel, la chemise blanche trahit aussi une quête de perfection.

Elle se doit d'être impeccable, irréprochable, infaillible, si impersonnelle qu'elle en devient singulière.

29

À l'époque les lavandières lavaient les vêtements, effaçaient les traces, frottaient le linge toutes ensemble, se racontant leurs histoires, rinçant les cœurs, nettoyant les âmes, lessivant les tissus.

À la fois impartiale et subjective, qui enfile une chemise blanche esquisse désormais les lignes de son autoportrait.

45

Comment porter la Chemise Blanche ?

 

Pièce incontournable de nos dressings, discrète et essentielle, la chemise blanche est comme une page vierge sur laquelle inscrire notre propre singularité.

Personnalisable à souhait, elle habille tous les styles, raconte toutes les histoires, survie à toutes les tendances, navigue toutes les saison, elle se la joue sexy et nonchalante en restant structurée : le sex appeal immaculé.

46

 

Mes préférées :

  • La chemise d'homme : manches retroussées, poche sur la poitrine, tissu rigide. Je boutonne mardi avec jeudi l'air de rien et j'enfile un beau 501 bien usé, mes converses et une casquette.
  • La bohème : c'est simple c'est la même que celle de Jane Birkin. En voile de coton, décolleté plongeant et manches bouffantes, je nage dedans. Coincée dans la taille haute de mon pantalon à pince beige, des sabots et hop !
  • La rustique : en chanvre, épaisse et légère, je la porte ouverte sur une slip dress à fleurs avec un chapeau en paille et mes santiags.
44

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

J'ai déjà un compte,