Vintage love

Felicita-Vintage-Original

C'est d'elle qu'est venue l'envie. Le goût pour les tissus, la machine à coudre, des heures à la regarder.

C'est elle qui a donné vie aux premières idées, étanché cette soif d'inventer, de transformer, de fabriquer, de raccommoder. Elle a ouvert le champ des possibles.

 

Le caprice d'être unique.

 

Hier c'était elle, aujourd'hui c'est un hymne. Un nouveau souffle, une liberté prise.

 

L'acceptation.

 

Embrasser toutes ces erreurs, ces regrets, ces défaillances, ces faiblesses, ces imperfections. Les ratés, les chutes, les doutes et les hésitations, les imprévus, les aléas, les surprises. Les vides laissés, les opportunités manquées, ceux que l'on a oubliés, ceux qui sont restés.

 

Sublime dans toute sa vulnérabilité.

 

L'habitude d'aller fouiller dans ses placards et de toujours trouver quelque chose. Un trésor. C'était vieux, trop grand, abîmé mais c'était cool. C'était unique.


Par définition, le vintage désigne des pièces qui datent d'au moins une vingtaine d'années. Mais l'important n'est pas là. L'essentiel est le chemin parcouru, celui que l'on a choisi ou qui s'est imposé, celui qui était évident ou sinueux. Celui que l'on a voulu rebrousser. Ce qu'il a fait de nous, c'est ça l'important.  

 

Et puis, il y a cette quête, inlassable et passionnée. S'abandonner à l’inconnu, au hasard, à la chance. Y croire très fort.


Felicita chine des pièces coup de cœur. Celles qu’elle rêve de porter, qu’elle voudrait garder pour elle. Elles sont forcément stylées, parfois un peu folles, volontiers colorées, le plus souvent dans un excellent état, malgré le chemin parcouru. Certaines sont abîmées, très abîmées, comme on peut l’être parfois.

 

Leur fragilité les rend si belles. Un peu comme nous.